• mardi 21 juin • 21H30
    Château du Plessis Macé
  • mercredi 22 juin • 21H30
    Château du Plessis Macé

A tort et à raison

Ronald Harwood

Mise en scène de Georges Werler, assisté de Nathalie Bigorre

Avec Michel Bouquet, Francis Lombrail, Juliette Carré, Didier Brice, Margaux Van Den Plas, Damien Zanoli

Scénographie Agostino Pace

Costumes Pascale Bordet

Lumières Jacques Puisais

Conception sonore Jean-Pierre Prevost

Accessoiristes Bénédicte Charpiat, Coralie Avignon

La pièce

En 1946, à Berlin, le commandant américain Steve Arnold se retrouve face au célèbre chef d’orchestre,

Wilhelm Furtwängler. Ce dernier se voit reprocher d’avoir continué à diriger la Philharmonie durant le régime hitlérien et échangé une poignée de mains avec le dictateur. Le commandant détient « LA question » à laquelle Furtwängler n’a jamais su répondre clairement et est bien décidé à mettre au grand jour sa culpabilité.

Questionnement saisissants

Avec le scénariste du film « Le Pianiste », rentrez dans une histoire palpitante et assistez à l’affrontement entre le commandant et l’artiste. Avons-nous raison ou tort d’accuser Wilhelm Furtwängler, chef d’orchestre renommé, de complicité avec le régime nazi ? L’art peut-il serrer la main de la barbarie ?

Ce qu’en dit la presse

« La pièce est une splendeur de suspense, d’affrontement et d’intelligence. Magnifiquement traduite, c’est LA pièce à ne pas rater cette saison. » Paris Match

« Michel Bouquet au sommet d’un art de l’épure. Un très grand rôle pour un maître de la scène aussi fascinant qu’émouvant ! » Le Figaro

« Si vous aimez le grand, le beau théâtre, courez-y sans la moindre hésitation ! » Nice Matin

« Michel Bouquet continue d’envoûter les salles. Sans bruit. Sans histoire. Il jongle entre maîtrise totale et total don de soi. On en est saisi d’émotion. » Télérama

« Sujet passionnant, décapant et excellente distribution. » Var Matin

« Michel Bouquet est comme une statue vivante, il est dans un autre monde. C’est impressionnant. Francis Lombrail lui apporte davantage que la réplique, il y met une vérité remarquable. Ils font un couple parfait. » Le Figaro Magazine

« S’il est une pièce intelligente à voir, écrite brillamment et magistralement interprétée, c’est bien A tort et à raison. » La Strada

« Un affrontement poignant et féroce. » La Provence

« Michel Bouquet apporte la puissance d’une poignante interprétation. » Le Dauphiné Libéré

« C’est un rendez-vous exceptionnel ! » La Dépêche

 

EDITION 2017

Edition 2017-Le Festival d'Anjou - édition 2016

Le site de l’édition 2017 est ouvert !

Aller au programme 2017